mainCat is filmslistCategories is array(2) { [0]=> object(WP_Term)#6635 (17) { ["term_id"]=> int(4) ["name"]=> string(7) "Cinéma" ["slug"]=> string(6) "cinema" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(4) ["taxonomy"]=> string(8) "category" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(0) ["count"]=> int(111) ["filter"]=> string(3) "raw" ["object_id"]=> int(16386) ["cat_ID"]=> int(4) ["category_count"]=> int(111) ["category_description"]=> string(0) "" ["cat_name"]=> string(7) "Cinéma" ["category_nicename"]=> string(6) "cinema" ["category_parent"]=> int(0) } [1]=> object(WP_Term)#6639 (17) { ["term_id"]=> int(7) ["name"]=> string(5) "Films" ["slug"]=> string(5) "films" ["term_group"]=> int(0) ["term_taxonomy_id"]=> int(7) ["taxonomy"]=> string(8) "category" ["description"]=> string(0) "" ["parent"]=> int(4) ["count"]=> int(112) ["filter"]=> string(3) "raw" ["object_id"]=> int(16386) ["cat_ID"]=> int(7) ["category_count"]=> int(112) ["category_description"]=> string(0) "" ["cat_name"]=> string(5) "Films" ["category_nicename"]=> string(5) "films" ["category_parent"]=> int(4) } } puce cinemaFilms

Cannes 2018 – La sélection officielle

Un vent de jeunesse soufflera sur la 71e édition du Festival de Cannes. Lors de la conférence de presse qui s’est tenue aujourd’hui, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont levé le voile sur les films qui se disputeront la Palme d’or, du 8 au 19 mai, choisis parmi les 1906 reçus. Dans la salle de l’UGC Normandie, le Délégué général a salué « les nouveaux venus de la compétition », tandis que Pierre Lescure citait Maître Gims en précisant que « même si on est sapés comme jamais, les selfies seront prohibés sur les marches ». Une cure de jouvence pour l’un des plus vieux festivals au monde ? Peut-être, au vu du signal envoyé en direction des 18-28 ans, qui peuvent désormais prétendre à un pass 3 jours sur lettre de motivation. Que les puristes se rassurent : Cannes reste Cannes.

affiche_Cannes2018_coverCe sang neuf qui investit la Compétition ainsi que la section parallèle Un Certain Regard, vient bousculer les piliers cannois éconduits, à l’image d’Olivier Assayas dont E-Book était pressenti, ou de Jacques Audiard qui, pour son premier film américain (Les Frères Sisters), devrait selon toute vraisemblance se plier aux studios hollywoodiens et attendre une sortie à l’automne avec les Oscars en ligne de mire. Parmi les nouveaux visages, il y a le réalisateur d’It Follows, l’américain David Robert Mitchell, avec Under the Silver Lake. Il n’aura pas échappé à ses fans que ce film de genre figurait déjà dans les pronostics 2017 mais n’était pas prêt. On retrouve toutefois des habitués comme Christophe Honoré, Stéphane Brizé (La Loi du marché), ou Jean-Luc Godard, triplement à l’honneur avec une place en Compétition, le cinquantenaire de mai 68 dont il avait était le meneur et l’affiche officielle tirée de Pierrot le Fou.

Thèmes sociétaux et audace artistique

L’engagement du Festival en faveur des causes sociales et politiques est manifeste à chaque édition. Cette année, il s’exprime à travers l’invitation de deux cinéastes en délicatesse avec leurs gouvernements respectifs : l’Iranien Jafar Panahi et le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov, actuellement assigné à résidence. La question des migrants (À tous vents), des bouleversements du monde moderne (Lazzaro Felice) et du combat des femmes (Les Filles du soleil) jalonneront également les 11 jours d’un festival que d’aucuns résument à tort à ses paillettes. Bien que László Nemes soit écarté de la Sélection, on aura droit au format 4:3 avec le long métrage noir et blanc de Pawel Pawlikowski. À l’heure du tout numérique, notons qu’Alice Rohrwacher a quant à elle tourné son film en Super 16.

La question des migrants (À tous vents), des bouleversements du monde moderne (Lazzaro Felice) et du combat des femmes (Les Filles du soleil) jalonneront également les 11 jours d’un festival que d’aucuns résument à tort à ses paillettes.

Des ajouts à prévoir

Les prochaines annonces concerneront la Sélection Cannes Classics – avec un documentaire consacré à Alice Guy, première réalisatrice de l’histoire – ainsi que la composition du Jury Officiel, dont Thierry Frémaux a indiqué qu’il serait constitué de 5 femmes et 4 hommes, en rappelant que l’affaire Weinstein avait une incidence sur Cannes et les réflexions menées autour de la place des femmes.

Avec 18 films au compteur, la compétition est destinée à s’étoffer dans les jours qui viennent. Pour ce deuxième round de pronostics, les films de Paolo Sorrentino (dont la sortie italienne en deux parties est inadaptée à une avant-première cannoise au mois de mai) et de Terry Gilliam (en procès avec son producteur) persistent. S’il n’est pas impossible de voir Lars Von Trier redevenir persona grata, Xavier Dolan, insatisfait du montage de son long métrage, a fait savoir qu’il se retirait de la course pour le retravailler. Une nouvelle qui attristera ses aficionados, mais qui traduit les enjeux d’une Sélection « qui veut aussi parfois dire danger », comme le soulignait Thierry Frémaux. Enfin, le mystère reste entier concernant le film de clôture de cette 71e édition puisqu’il n’a pour l’heure pas été choisi !

signature_banniere-longue_A-01

Compétition

Asghar FARHADI TODOS LO SABEN 2h10 (Film d’Ouverture)

Stéphane BRIZÉ EN GUERRE 1h45

Matteo GARRONE DOGMAN 2h

Jean-Luc GODARD LE LIVRE D’IMAGE 1h30

Ryusuke HAMAGUCHI NETEMO SAMETEMO (ASAKO I & II) 1h59

Christophe HONORÉ PLAIRE AIMER ET COURIR VITE 2h12

Eva HUSSON LES FILLES DU SOLEIL 2h

JIA Zhang-Ke ASH IS PUREST WHITE 2h30

KORE-EDA Hirokazu SHOPLIFTERS 2h01

Nadine LABAKI CAPHARNAÜM 2h30

LEE Chang-Dong BUH-NING 2h28

Spike LEE BLACKKKLANSMAN 2h08

David Robert MITCHELL UNDER THE SILVER LAKE 2h20

Jafar PANAHI THREE FACES 1h24

Pawel PAWLIKOWSKI ZIMNA WOJNA 1h25

Alice ROHRWACHER LAZZARO FELICE 2h10

Kirill SEREBRENNIKOV LETO (L’ÉTÉ) 2h

A.B SHAWKY YOMEDDINE 1er film 1h37

signature_banniere-longue_A-02

Un Certain Regard

Ali ABBASI GRÄNS 1h41

Meryem BENM’BAREK SOFIA 1er film 1h30

Andréa BESCOND Eric METAYER LES CHATOUILLES 1er film 1h43

BI Gan LONG DAY’S JOURNEY INTO NIGHT 1h50

Nandita DAS MANTO 1h50

Antoine DESROSIÈRES À GENOUX LES GARS 1h38

Lukas DHONT GIRL 1er film 1h40

Vanessa FILHO GUEULE D’ANGE 1er film 2h

Valeria GOLINO EUPHORIA 2h

Gaya JIJI MON TISSU PRÉFÉRÉ 1er film 1h36

Wanuri KAHIU RAFIKI 1h22

Etienne KALLOS DIE STROPERS (LES MOISSONNEURS) 1er film 1h42

Ulrich KÖHLER IN MY ROOM 2h

Luis ORTEGA EL ANGEL 2h06

Adilkhan YERZHANOV THE GENTLE INDIFFERENCE OF THE WORLD 1h39

signature_banniere-longue_A-03

Hors Compétition

Ron HOWARD SOLO: A STAR WARS STORY 2h15

Gilles LELLOUCHE LE GRAND BAIN

Séances de minuit

Joe PENNA ARCTIC 1h50

YOON Jong-Bing GONGJAK 2h27

Séances Spéciales

Aditya ASSARAT Wisit SASANATIENG Chulayarnon SRIPHOL Apichatpong WEERASETHAKUL 10 YEARS IN THAILAND 1h32

Nicolas CHAMPEAUX Gilles PORTE THE STATE AGAINST MANDELA AND THE OTHERS 1h45

Carlo DIEGUES O GRANDE CIRCO MÍSTICO (LE GRAND CIRQUE MYSTIQUE) 1h34

Romain GOUPIL LA TRAVERSÉE 2h21

Michel TOESCA À TOUS VENTS 1h40

WANG Bing LES ÂMES MORTES 8h15

Wim WENDERS POPE FRANCIS – A MAN OF HIS WORD (LE PAPE FRANÇOIS – UN HOMME DE PAROLE) 1h36

Pour rappel, le Festival de Cannes se tiendra du 8 au 19 mai 2018. Restez connectés pour ne rien manquer de son actualité.

Imprimer cet article Imprimer cet article

Commentaires

Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097
Lire les articles précédents :
5a85cd737b6f32.39574616_mini
Pierre Adrian : Sous le signe de Pasolini

  Zone Critique et Les Mots à la Bouche ont eu l’occasion d’aller à la rencontre de Pierre Adrian, jeune...

Fermer