(© Le Point)
puce litteratureEntretiens

“Le théâtre est un lieu où s’épanouit la fantaisie”

(© Le Point) Critique redoutable et redouté qui a fait trembler le Tout-Paris littéraire mais également romancier à la langue musicale et d’une mélancolie suave, originaire d’une Corse sauvage et rêche mais amoureux inconditionnel de Paris, Angelo Rinaldi de l’Académie française, homme de contrastes, aussi affable en ville qu’il a pu être tranchant (et par là même, jubilatoire) dans ses articles, véritables armes de destruction massive des fausses idoles, nous livre cette année une première pièce de théâtre, Laissez-moi vous aimer, aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.… Lire la suite

Notre manifeste

Zone Critique, c’est d’abord le pari des mots. C’est croire, bien croire, à l’heure du sacre de l’amusement, que le mot, dans sa formule littéraire, que le livre, par sa distance poétique, que le langage enfin, au travers de sa veine romanesque, résonne encore de toute sa pertinence, vibre encore de son pouvoir prophétique, et nous permet encore de sonder, réfléchir et toucher du doigt l’époque chamboulée que nous traversons. Zone Critique, c’est ensuite le pari de l’image. C’est penser, penser haut et fort, que par-delà le déversement quotidien et barbare de figures télévisuelles et publicitaires, subsiste, sous l’ombre vacillante de quelques cinéastes, par la matière soudainement transfigurée de quelques artistes, cette idée-là, vaine peut-être, mais si vivante, que la beauté naît du vertige de l’œil et de la nuance. Lire la suite

0Y1A5953__c_Carole_Bethuel_-_Les_films_du_Worso__Copier_
puce cinemaFilms

La prière : par le choix et la foi

La prière de Cédric Kahn distille une sincérité à l’image de celle de son héros. Gueule fracassée, regard noir et corps mutilé par l’impitoyable burin de l’héroïne, la présence de Thomas (incroyable Anthony Bajon), 22 ans, a presque quelque chose d’irréel lorsqu’à l’ouverture du film, un bus le conduit au cœur des formidables paysages de la vallée du Trièves.… Lire la suite
jpg 2017-06-15 à 15_14_36
puce litteratureLivres

Éric Pessan et la carte d’électeur

(Photo : Thierry Rajic/Figure) Éric Pessan a traité deux fois le motif d’une carte d’électeur déchirée, tirant de ce geste deux textes divergents. Ce motif, autour duquel est bâti un chapitre autobiographique de son récent ouvrage Quichotte, autoportrait chevaleresque apparaissait dans une nouvelle de fiction publiée en 2014 (p. … Lire la suite
1968-claude-chabrol-050
puce cinemaPortraits

Chabrol : « Les temps peuvent courir… »

Zone Critique rend aujourd’hui hommage à Claude Chabrol et à son égérie, Stéphane Audran, disparue cette semaine, et que le réalisateur a immortalisé dans Les noces rouges, Le boucher, ou La femme infidèle. De l’élégance mystérieuse de Stéphane Audran aux tiraillements d’Isabelle Huppert, promenade en liberté dans la filmographie du maître, qui n’a jamais cessé d’explorer différents genres cinématographiques au cours de sa carrière, du film noir à la comédies de mœurs.… Lire la suite
©-C.-Helie-éd.-Gallimard
puce litteratureLivres

Salim Bachi – Un jeune homme en colère

©-C.-Helie-éd.-Gallimard Zone Critique revient sur le neuvième roman de Salim Bachi, Un jeune homme en colère. Après son récit Dieu, Allah, moi et les autres, il signe un très beau roman qui explore la conscience d’un jeune homme errant dans les rues de Paris, en colère contre son époque et désespérément seul.… Lire la suite
Lucrece (2)
puce philosophieEssais

Lucrèce n’était pas moderne

Dans Lucrèce, archéologie d’un classique européen, l’historien Pierre Vesperini détricote point par point le mythe récemment popularisé par Stephen Greenblatt selon lequel la redécouverte en 1417 du De rerum natura de Lucrèce aurait été à l’origine de la Renaissance en Europe.… Lire la suite
1200px-Hiroshige_Full_moon_over_a_mountain_landscape
puce litteratureLivres

Art et spiritualité : le Japon en résonance

Nietzsche disait des Grecs qu’ils étaient « superficiels par profondeur ». L’expression, dans un tout autre sens, semble parfaitement convenir aux Japonais. Dans Comme la lune au milieu de l’eau, sous-titré Art et spiritualité au Japon, Yoko Orimo examine les concepts connus de la culture japonaise en les éclairant d’une érudition simple et rigoureuse, dégageant les malentendus, introduisant le lecteur à goûter, paisiblement, les couleurs et les odeurs d’un pays qui excelle dans l’art délicat de la suggestion et du reflet.… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097