Donald-Ray-POLLOCK
puce litteratureQue vaut vraiment ?

Le diable partout, le diable tout le temps

En 2008, à 54 ans, Donald Ray Pollock publie son premier recueil de nouvelles, aujourd’hui culte, Knockemstiff. Depuis, l’écrivain américain, qui a travaillé pendant 32 ans dans une usine de pâte à papiers, continue de construire son univers où se mêlent paumés se shootant à l’insecticide, fétichistes des poupées, tueurs en séries mystiques et pasteurs pédophiles.… Lire la suite

Notre manifeste

Zone Critique, c’est d’abord le pari des mots. C’est croire, bien croire, à l’heure du sacre de l’amusement, que le mot, dans sa formule littéraire, que le livre, par sa distance poétique, que le langage enfin, au travers de sa veine romanesque, résonne encore de toute sa pertinence, vibre encore de son pouvoir prophétique, et nous permet encore de sonder, réfléchir et toucher du doigt l’époque chamboulée que nous traversons. Zone Critique, c’est ensuite le pari de l’image. C’est penser, penser haut et fort, que par-delà le déversement quotidien et barbare de figures télévisuelles et publicitaires, subsiste, sous l’ombre vacillante de quelques cinéastes, par la matière soudainement transfigurée de quelques artistes, cette idée-là, vaine peut-être, mais si vivante, que la beauté naît du vertige de l’œil et de la nuance. Lire la suite

Charles Lenoir, Rêveries, 1893

Liberté, pauvreté, bohème

Charles Lenoir, Rêveries, 1893 Je ne vous cacherais pas mon intention de départ de chroniquer l’exposition phare du Grand Palais : « Hopper ». Cependant victime de son succès, aucune place n’était disponible pour la visite. Ce n’est finalement pas un si grand mal, puisqu’à quoi bon vous inciter à voir une chose dont la renommée est déjà faite ?… Lire la suite
Simon Liberati, Nada Exist, 2004

A l’heure du glam-trash

Simon Liberati, Nada Exist, 2004 « Les chiens ont des puces, les hommes des emmerdes, n’essayez pas de changer le monde » Charles Bukowski, Journal d’un vieux dégueulasse, 1967 Vous le connaissez peut-être de réputation, sans doute parce qu’il est de ceux qui portent sur eux le charme et l’oubli de l’époque.… Lire la suite
Aurélien Bellanger, La théorie de l'information, 2012

La défaite du style

Aurélien Bellanger, La théorie de l’information, 2012      C’est Paul Morand qui l’affirme : « L’histoire, comme une idiote, mécaniquement se répète. » Rien n’est plus vrai, il suffit d’observer la rentrée littéraire. Chaque année, fin août, c’est la même histoire. Avec la régularité d’un catéchumène fraîchement converti, la rentrée littéraire dépose sur les étagères de nos libraires le premier effort d’un jeune romancier inconnu au bataillon, télégénique de préférence, que l’on nous vend ensuite à grand renfort de dithyrambes et de superlatifs.    … Lire la suite
François Truffaut

La passion amoureuse chez François Truffaut

François Truffaut Si François Truffaut est aujourd’hui sur toutes les lèvres, et cité en référence indépassable d’un certain cinéma français, c’est que cet “homme qui aimait les femmes” avait une manière unique d’interroger la passion amoureuse. Zone Critique a ainsi décidé de se pencher sur l’œuvre du réalisateur, en deux temps.… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097