© Joël Saget - AFP

Gilles Marchand, l’inoubliable mélodie

© Joël Saget – AFP Avec Une bouche sans personne, son premier roman, Gilles Marchand proposait une esthétique singulière, à la fois pleine de douceur, d’humour et de gravité. Son nouveau lectorat s’était ému à la lecture de cet homme emmitouflé dans une écharpe pour cacher un terrible secret.… Lire la suite

Notre manifeste

Zone Critique, c’est d’abord le pari des mots. C’est croire, bien croire, à l’heure du sacre de l’amusement, que le mot, dans sa formule littéraire, que le livre, par sa distance poétique, que le langage enfin, au travers de sa veine romanesque, résonne encore de toute sa pertinence, vibre encore de son pouvoir prophétique, et nous permet encore de sonder, réfléchir et toucher du doigt l’époque chamboulée que nous traversons. Zone Critique, c’est ensuite le pari de l’image. C’est penser, penser haut et fort, que par-delà le déversement quotidien et barbare de figures télévisuelles et publicitaires, subsiste, sous l’ombre vacillante de quelques cinéastes, par la matière soudainement transfigurée de quelques artistes, cette idée-là, vaine peut-être, mais si vivante, que la beauté naît du vertige de l’œil et de la nuance. Lire la suite

Riley clope, Control, Alain Corbin, 2007

Ian Curtis a perdu le contrôle

Riley clope, Control, Alain Corbijn, 2007 Dans un noir et blanc léché, Control retrace la courte destinée de Ian Curtis, le chanteur du groupe anglais Joy Division. « L’existence, quelle importance ça a ? Le présent échappe à tout contrôle… » Ian Curtis est assis par terre, prostré.… Lire la suite
Giandomenico Tiepolo, Scène de carnaval, 1750

Les Hommes costumés

Giandomenico Tiepolo, Scène de carnaval, 1750 Les Patriarches, dernier roman d’Anne Berest, évoque en filigrane la nécessité de représenter la nature humaine par l’artifice du costume. Denise Maisse connaît toute la vie de son père. Il lui manque cependant quelques informations sur une parcelle de vie.… Lire la suite
Charles Lenoir, Rêveries, 1893

Liberté, pauvreté, bohème

Charles Lenoir, Rêveries, 1893 Je ne vous cacherais pas mon intention de départ de chroniquer l’exposition phare du Grand Palais : « Hopper ». Cependant victime de son succès, aucune place n’était disponible pour la visite. Ce n’est finalement pas un si grand mal, puisqu’à quoi bon vous inciter à voir une chose dont la renommée est déjà faite ?… Lire la suite
Simon Liberati, Nada Exist, 2004

A l’heure du glam-trash

Simon Liberati, Nada Exist, 2004 « Les chiens ont des puces, les hommes des emmerdes, n’essayez pas de changer le monde » Charles Bukowski, Journal d’un vieux dégueulasse, 1967 Vous le connaissez peut-être de réputation, sans doute parce qu’il est de ceux qui portent sur eux le charme et l’oubli de l’époque.… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097