MHL
puce litteratureEntretiens

Marie-Hélène Lafon, un hymne au quotidien

« Les êtres sont inépuisables. On ne fait que les effleurer, on ne les connaît pas. » ; Marie-Hélène Lafon sera l’invitée du festival Livres en Tête le 23 novembre ! Dans Nos vies, publié aux éditions Buchet/Chastel, la romancière nous livre le récit de la vie quotidienne des clients d’un magasin Franprix dans le 12e arrondissement de Paris.… Lire la suite

Notre manifeste

Zone Critique, c’est d’abord le pari des mots. C’est croire, bien croire, à l’heure du sacre de l’amusement, que le mot, dans sa formule littéraire, que le livre, par sa distance poétique, que le langage enfin, au travers de sa veine romanesque, résonne encore de toute sa pertinence, vibre encore de son pouvoir prophétique, et nous permet encore de sonder, réfléchir et toucher du doigt l’époque chamboulée que nous traversons. Zone Critique, c’est ensuite le pari de l’image. C’est penser, penser haut et fort, que par-delà le déversement quotidien et barbare de figures télévisuelles et publicitaires, subsiste, sous l’ombre vacillante de quelques cinéastes, par la matière soudainement transfigurée de quelques artistes, cette idée-là, vaine peut-être, mais si vivante, que la beauté naît du vertige de l’œil et de la nuance. Lire la suite

Charles Consigny et son père, Thierry Consigny

Sur la plage

Le Mont Saint Michel C’est avec un grand plaisir que Zone Critique vous propose une troisième fiction inédite. Ce mois-ci, c’est l’écrivain Charles Consigny, chroniqueur pour le journal Le point, et auteur chez JC Lattès de Le soleil, l’herbe, et une vie à gagner, qui a bien voulu nous prêter sa plume. … Lire la suite
Jardin du Luxembourg

Disparition silencieuse

Jardin du Luxembourg, Félix Vallotton, 1895 Alors que Remise de peine sera republié demain dans la collection Signature de Points, Zone Critique prend le parti de se pencher sur l’un des romans les moins connus de Patrick Modiano, et pourtant les plus intéressants, Chien de printemps.… Lire la suite
Rio

Les sentiers de la mémoire

Peinture naïve, Rio « Quand je sortirai d’ici, nous nous marierons dans la ferme de mon enfance heureuse, là-bas, au pied de la montagne. Tu porteras la robe et le voile de ma mère et je ne dis pas ça parce que je suis sentimental, ni à cause de la morphine. … Lire la suite
Edvard Munch, Golgotha, 1900

Albert Caraco, prophète de malheur

Edvard Munch, Golgotha, 1900 “Il ne figure, je crois, dans aucun dictionnaire, dans aucune anthologie. Et personne, jamais, ne le cite. Son nom est Albert Caraco.” (Capucine Roche, Magazine Lire). Notre partenaire Idiocratie redonne vie de manière flamboyante, et le temps d’un article qu’aujourd’hui nous partageons, à ce polémique “Prophète de Malheur” aujourd’hui passé dans les oubliettes de l’Histoire littéraire, et qui fit pourtant profession de “haïr le monde” dans un “français éblouissant” (Capucine Roche).… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097