Maxime Decout - 27 septembre 2017- Le chêne parlant (7)
puce litteratureLivres

De l’imposture dans la littérature moderne

À une époque où l’imposture défraye régulièrement la chronique, où les fake news rythment notre relation aux événements et troublent les frontières du vrai et du faux, Maxime Decout nous invite, dans son dernier ouvrage, Pouvoirs de l’imposture, qui vient de paraître aux Éditions de Minuit, à nous pencher sur la manière très singulière, et peut-être salutaire, dont la littérature, elle, fait usage de la tromperie.… Lire la suite

Notre manifeste

Zone Critique, c’est d’abord le pari des mots. C’est croire, bien croire, à l’heure du sacre de l’amusement, que le mot, dans sa formule littéraire, que le livre, par sa distance poétique, que le langage enfin, au travers de sa veine romanesque, résonne encore de toute sa pertinence, vibre encore de son pouvoir prophétique, et nous permet encore de sonder, réfléchir et toucher du doigt l’époque chamboulée que nous traversons. Zone Critique, c’est ensuite le pari de l’image. C’est penser, penser haut et fort, que par-delà le déversement quotidien et barbare de figures télévisuelles et publicitaires, subsiste, sous l’ombre vacillante de quelques cinéastes, par la matière soudainement transfigurée de quelques artistes, cette idée-là, vaine peut-être, mais si vivante, que la beauté naît du vertige de l’œil et de la nuance. Lire la suite

(© Le Point)
puce litteratureEntretiens

“Le théâtre est un lieu où s’épanouit la fantaisie”

(© Le Point) Critique redoutable et redouté qui a fait trembler le Tout-Paris littéraire mais également romancier à la langue musicale et d’une mélancolie suave, originaire d’une Corse sauvage et rêche mais amoureux inconditionnel de Paris, Angelo Rinaldi de l’Académie française, homme de contrastes, aussi affable en ville qu’il a pu être tranchant (et par là même, jubilatoire) dans ses articles, véritables armes de destruction massive des fausses idoles, nous livre cette année une première pièce de théâtre, Laissez-moi vous aimer, aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.… Lire la suite
392914-dormir-100-ans
puce theatreSpectacles

Le Prince au skate-board

Au théâtre de la Colline, Pauline Bureau présente un spectacle récompensé en 2017 du Molière jeune public. Dormir cent ans nous fait suivre deux adolescents en plein questionnement sur leur identité, et que les ressources de l’imaginaire aident à poser le premier pas vers la vie adulte.… Lire la suite
puce cinemaFilms

Au grand bal, faire valser la vie

Tout se passe là, dans un village d’Auvergne où les sourires se croisent entre deux danses, entre deux notes de musique, entre deux cœurs battants au rythme de la vie. A Gennetines, un bal de sept jours réunit chaque année des milliers de personnes venues des quatre coins du monde pour danser, chanter mais surtout partager des instants de chaleur humaine.… Lire la suite
(© Vincent Macher)
puce litteratureEntretiens

“Frottons-nous les yeux, sortons de nos cauchemars”

(© Vincent Macher) Quelques rares lisent encore poètes et philosophes : ils seront peut-être et sûrement de ceux qui, dans un monde social étouffant, carcéral, dans une ère de vacuité écrasante, rendent par leur présence l’existence supportable. Aussi je m’adresse à eux pour les inviter à faire immersion dans l’œuvre hautement stimulante de Stéphane Sangral, auteur de déjà six livres chez Galilée (un des éditeurs qui fait la pensée et dont le catalogue contient un monde euphorisant pour celui qui a comme moi pour drogue les rencontres avec des êtres et des textes dotés de pensées vives).… Lire la suite
©OZKOK/SIPA
puce litteratureLivres

Pasolini : Une âme au Purgatoire

©OZKOK/SIPA Pendant près de deux ans, Pasolini tient une chronique dans l’hebdomadaire « Tempo » qu’il intitule Le chaos. Les éditions R&N nous offrent le plaisir d’éditer cet ensemble d’articles au sein desquels Pasolini ne cesse de repenser l’articulation du poétique et du politique.… Lire la suite
David Goldblatt, Klonkie with kleinbaas, Bootha Plots, Randfontein,1962, silver gelatin photograph on fibre-based paper, image courtesy Goodman Gallery, Johannesburg and Cape Town © The David Goldblatt Legacy Trust
puce artsExpositions

De l’art de voir les choses plus intensément

  David Goldblatt, Klonkie with kleinbaas, Bootha Plots, Randfontein,1962, silver gelatin photograph on fibre-based paper, image courtesy Goodman Gallery, Johannesburg and Cape Town © The David Goldblatt Legacy Trust Dans cet inventaire raisonné de ce que la photographie contemporaine compte de meilleur, David Goldblatt – lauréat à  de multiple reprises (notamment récipiendaire des prix Henri-Cartier-Bresson et Cornell Capa) – tient une place de choix tant pour son engagement discret contre la ségrégation édictée par le régime de l’Apartheid que pour la dimension analytique de sa photographie.[1]  L’exposition rétrospective qui s’est tenue au Centre Pompidou (21 Février-7 mai 2018) s’invite au MCA, le temps d’un été antipodéen.… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097