Retour en force de Lars von Trier

the house that jack built cover
Entre Lars von Trier et le Festival de Cannes, c’est « je t’aime moi non plus ». Il y a sept ans, sa sortie abjecte sur Adolf Hitler conduisait le provocateur attitré de La Croisette à devenir persona non grata. L’attente a été longue pour le principal intéressé, qui a monté les marches en faisant le chiffre sept avec ses mains, ainsi que pour son public qui lui réservait une standing ovation pré-film.… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097