Ronet, le Puits et l’Espérance

61w-edoxp9l-_sl1024_
Dominique de Roux disait de lui qu’il semblait « se tenir sur ses gardes, en une sorte de veille extrêmement lente, comme polie, tous ses nerfs, toute sa personne se tenant à l’écart, mais toujours prêt à être enchanté par ce monde où il voudrait se perdre et mourir. … Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097