La Syrie en clair obscur

le-jour-ou-j-ai-perdu-mon-ombre
Loin du remake oriental de Peter Pan auquel son titre pourrait faire penser, Le Jour où j’ai perdu mon ombre met en lumière le quotidien des survivants d’une guerre qui n’en finit pas de détruire les villes et les âmes. N’ayant plus le recul nécessaire pour exercer son métier de documentariste, Soudade Kaadan s’éloigne de la réalité pour mieux la montrer, en réalisant son premier long métrage de fiction.… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097