090118-000-A_2750479
puce cinemaFilms

Les Misérables : À n’y plus rien voir

Quoiqu’en dise le titre, l’œuvre adaptée par Les Misérables de Ladj Ly n’est pas le roman hugolien. Ce premier long-métrage de fiction reprend et déploie un court film du même nom réalisé par Ly en 2017. Si l’emprunt du nom Les Misérables nous incite à voir des Javert et Gavroche dans les figures principales du policier abusif et du voyou juvénile, si le terrain de jeu des uns et le territoire surveillé par les autres s’ancre à Montfermeil – où se déroule une partie conséquente de l’action du roman – , le film de Ly est moins la transposition d’un livre que le point de culminance d’une trajectoire cinématographique, initiée en 2005 avec le filmage d’émeutes qui embrasèrent, entre autres communes, Clichy et Montfermeil.… Lire la suite

Notre manifeste

Zone Critique, c’est d’abord le pari des mots. C’est croire, bien croire, à l’heure du sacre de l’amusement, que le mot, dans sa formule littéraire, que le livre, par sa distance poétique, que le langage enfin, au travers de sa veine romanesque, résonne encore de toute sa pertinence, vibre encore de son pouvoir prophétique, et nous permet encore de sonder, réfléchir et toucher du doigt l’époque chamboulée que nous traversons. Zone Critique, c’est ensuite le pari de l’image. C’est penser, penser haut et fort, que par-delà le déversement quotidien et barbare de figures télévisuelles et publicitaires, subsiste, sous l’ombre vacillante de quelques cinéastes, par la matière soudainement transfigurée de quelques artistes, cette idée-là, vaine peut-être, mais si vivante, que la beauté naît du vertige de l’œil et de la nuance. Lire la suite

Emilie de Turckheim

Une vraie sainte ?

Emilie de Turckheim Emilie de Turckheim manie le burlesque avec brio dans Une sainte, son sixième roman, tout aussi inclassable que déroutant. 22 août 2013 C’est une petite fable délicieuse que la jeune et fraîche Emilie de Turckheim, née au début des années 80, nous livre en 200 pages.… Lire la suite
Tristan Garcia
puce litteratureLivres

Faber Le destructeur

Tristan Garcia (crédit photo : Jean-Baptiste Millot, Gallimard) En ce premier jour du mois de décembre, Zone Critique vous propose un nouvel article en provenance de son partenaire le magazine La Cause Littéraire. Retour aujourd’hui sur Faber Le destructeur par Tristan Garcia. … Lire la suite
Le sSurréalisme et l'Objet: Ma Gouvernante - Meret Oppenheim

Le surréalisme et l’objet

Ma Gouvernante, Meret Oppenheim Jusqu’au 3 Mars, le Centre Pompidou accueille une multitude d’objets en tout genre, que les artistes surréalistes ont sorti du contexte courant pour les hisser au rang d’oeuvre d’art. « Le Surréalisme et l’objet » cache, derrière son titre de dissertation, une exposition bien menée présentant un sujet qui peut être lugubre mais aussi emprunt d’une ironie irresistible. … Lire la suite
Ker-Xavier Roussel, Édouard Vuillard, Romain Coolus, Felix Vallotton, photographie,1899.

Félix Vallotton : Un artiste étrange(r)?

Ker-Xavier Roussel, Édouard Vuillard, Romain Coolus, Felix Vallotton, photographie,1899. « Peintre de l’ambigu » il traduit « la vie à distance » et fait surgir « le feu sous la glace ». A l’occasion de la rétrospective consacrée à Félix Vallotton au Grand Palais revenons sur cet artiste qui semble, encore et toujours, défier toutes les catégories.… Lire la suite
Leonora Miano
puce litteratureLivres

La saison de l’ombre

Leonora Miano (Crédit photo : JF Paga/ Grasset) Nouvel article en provenance de notre partenaire, le magazine La cause littéraire cause littéraire. Retour aujourd’hui sur le dernier roman de Lenonora Miano, La saison de l’ombre, prix Femina 2013.  août 2013 Depuis la nuit de l’incendie et la disparition de douze mâles, rien n’est plus pareil dans le camp Mulungo, en Afrique subsaharienne.… Lire la suite
Cécile Coulon - Photographie Geoffroy de Boismenu

De l’usage des mots

Cécile Coulon (© Antoine Rozes) ÉCRIVAIN :  Cécile Coulon. TITRE : Le Rire du grand blessé. GENRE : Conte philosophique. MOTIF : Chambouler le lecteur. FAÇON : Raconter une putain de bonne histoire. 22 août 2013 À peine ouvre-t-on le dernier livre de Cécile Coulon qu’on se sent projeté ipso facto et manu militari dans une société imaginaire de spectacle où ont lieu des « Manifestations à Haut Risque ». … Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097