puce litteraturePeut-on encore lire ?

Panaït Istrati, un cœur brûlant

978x0
Connaissez-vous l’écrivain Panaït Istrati, surnommé de manière un peu réductrice par Romain Rolland le “Gorki des Balkans”  ? Ce vagabond céleste, hérétique et inclassable, qui fut, en ses années de vagabondage, peintre d’enseignes, manœuvre, vendeur de citronnade dans les rues poussiéreuses du Caire ou d’Alexandrie, garçon d’hôtel et placeur de bonnes, est également l’auteur d’une oeuvre flamboyante.… Lire la suite
puce litteraturePeut-on encore lire ?

Paul Nizan : pamphlétaire et romancier

ZC Paul Nizan
“J’avais vingt ans et je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie“. La phrase inaugurale d’Aden Arabie constitue le maigre héritage de Nizan. La postérité n’a voulu retenir de lui que l’image fougueuse et fugitive de l’adolescent révolté.… Lire la suite
puce litteraturePeut-on encore lire ?

Escale à Villa Oasis

sap01_fsk06-02_p
Eugène Dabit Suite  de notre série “Peut-on encore lire ?”, consacrée aux écrivains mis au ban du panthéon littéraire. Après Drieu la Rochelle, Léon Bloy, Jacques Chardonne, François Mauriac et Henri Calet, Zone Critique se penche dans le détail sur Eugène Dabit, le trop méconnu auteur de Villa Oasis. … Lire la suite
puce litteratureLivres

Morand, la voix de Londres

AppleMark
En 1933, Paul Morand publie Londres, ouvrage multiple, tout à la fois chronique sociale et historique, récits de voyage mais aussi portrait de sa ville favorite. Mêlant ses propres expériences, son érudition, ses goûts littéraires à une certaine conception du voyage et de l’altérité, Morand propose à ses lecteurs un dépaysement profond et une plongée  documentée dans les us-et-coutumes de nos voisins d’outre-manche, avec lesquels il partage un certain anticonformisme teinté de bonnes manières. … Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097