Manon Drique

Des livres, j’aime ce petit vide au cœur lorsque l’on vient d’en terminer un qui nous a emporté. A la vie de tous les jours, s’est greffée une histoire qui se superpose, qui me suit comme une ombre pendant des jours entiers. Des histoires qui laissent à la fin comme un petit déchirement de toutes ces attaches aux personnages. Des lieux qu’il nous semble avoir connu, habité même, l’espace de quelques temps. Alors de ces voyages immobiles, il reste toujours le vide de la dernière page, la vacance du livre terminé, qui reste pourtant là, agrafé à mes pensées. Ensuite, à de nouvelles mains, on aura alors peut être envie de le laisser. C’est pour ces milles autres vies qui peuplent les étagères, ces récits dans lesquels on lâche prise et parce que les livres, souvent, éclaircissent la vie, que j’aime tant la littérature et qu’il me plait de la partager.

© 2021 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique