Pauline Dufour

A l’école, comme beaucoup d’élèves, je me suis forcée à lire des livres que je n’avais pas envie de lire. Des livres avec lesquels je n’avais pas de déclic, pas d’envie, oserais-je dire pas d’émotions. Ce que pouvaient m’apporter les livres, je ne l’ai compris qu’après avoir passé des nuits blanches la lumière allumée à cause de Bret Easton Ellis et de son American Psycho. Qu’après avoir pleuré en lisant du Musset. Qu’après avoir refermé un livre en regrettant de l’avoir déjà terminé. J’aime me confronter aux livres déroutants, à ceux qui font naître des sentiments impossible à identifier. J’aime choisir des livres au hasard, en connaissant ou non l’auteur, et me laisser surprendre dans le bon ou le mauvais sens. Sans oublier le plus important : avoir un bon thé et un chat à caresser pendant la lecture.

© 2022 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique YouTube Zone Critique