Al Khamissi : art, sex and sun

Dans Moi, étoile filante, l’écrivain égyptien Khaled Al Khamissi revient par la voix de Chihab al-Chamandar sur la vie de ce peintre imaginaire. Au seuil de la mort, Chihab nous livre ses mémoires, dans lesquelles il interroge la vie politique et culturelle de l’Egypte, mais aussi sa propre construction d’adulte, comme l’étoile filante dont il porte le nom, et qu’Al Khamissi a choisi pour titre.… Lire la suite
Peut-on encore lire ?

Le devenir-désirable : corps au présent d’Hervé Guibert

Hervé Guibert, c’est bien connu, parle de lui. Rien ne témoigne mieux de cela peut-être que son documentaire, tourné entre 1990 et 1991, sorte de journal filmé, sorti après sa mort, en 1992. Geste politique, geste artistique, geste élaboré au seuil du visible, La Pudeur ou l’Impudeur tend à résumer le procédé guibertien de manière forte tant tout semble se jouer, l’écriture comme l’image, dans ce ballottement entre pudeur et impudeur, entre intimité-œuvre et dicible-ténu.… Lire la suite
Pastiches

À la fosse

Une rumeur courait depuis bientôt un siècle concernant des inédits de Huysmans conservés par Monsieur Jacques Descombes, premier président du très secret « Huysmans Club », fondé en 1919. On croyait néanmoins ces ébauches disparues dans l’incendie que la première maîtresse de l’auteur provoqua dans son bureau après l’avoir surpris avec la seconde.… Lire la suite

Pierre Guyotat : l’humanité à la question 

« Rien de tel n’avait été risqué depuis Sade » écrit Philippe Sollers en préface d’Eden, Eden, Eden, directement frappé de censure par le ministère de l’intérieur à sa publication, en 1970. À propos de Tombeau pour cinq cent mille soldats, l’auteur lui-même déclare, dans Humains par hasard : « C’est une œuvre qui a provoqué, chez certains écrivains que je connaissais à cette époque-là, une cessation d’écrire.… Lire la suite
© 2021 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique