Albert Caraco, prophète de malheur

Edvard Munch, Golgotha, 1900
Edvard Munch, Golgotha, 1900 “Il ne figure, je crois, dans aucun dictionnaire, dans aucune anthologie. Et personne, jamais, ne le cite. Son nom est Albert Caraco.” (Capucine Roche, Magazine Lire). Notre partenaire Idiocratie redonne vie de manière flamboyante, et le temps d’un article qu’aujourd’hui nous partageons, à ce polémique “Prophète de Malheur” aujourd’hui passé dans les oubliettes de l’Histoire littéraire, et qui fit pourtant profession de “haïr le monde” dans un “français éblouissant” (Capucine Roche).… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097