Que vaut vraiment ?

Le diable partout, le diable tout le temps

En 2008, à 54 ans, Donald Ray Pollock publie son premier recueil de nouvelles, aujourd’hui culte, Knockemstiff. Depuis, l’écrivain américain, qui a travaillé pendant 32 ans dans une usine de pâte à papiers, continue de construire son univers où se mêlent paumés se shootant à l’insecticide, fétichistes des poupées, tueurs en séries mystiques et pasteurs pédophiles.… Lire la suite
Que vaut vraiment ?

Serge Brussolo : Les confins de la littérature

Auteur de plus d’une centaine de romans, vieux routard de la littérature interlope à l’imagination démoniaque, Serge Brussolo occupe une place très particulière dans le champ littéraire français. Si vous avez peut-être lu sa série de littérature jeunesse, Peggy Sue, avez-vous déjà regardé sa production antérieure ?… Lire la suite
Que vaut vraiment ?

Richard Millet, écrivain posthume

   Richard Millet, une ombre errant autour du cadavre de la littérature française ? Ce contempteur tragique de notre temps semble peiner à se renouveler et délivre toujours la même antienne. Jusqu’à l’écœurement ?  « J’ai pitié de ce malheureux, bien qu’il soit mon ennemi, parce qu’il est en proie à une destinée mauvaise, et je songe à la mienne autant qu’à la sienne, car nous ne sommes, nous tous qui vivons, rien autre chose que des images et des ombres vaines. … Lire la suite
Que vaut vraiment ?

Disparaître ici

Nouveau volet de notre série “Que vaut-vraiment ?”, qui entend établir une analyse littéraire rigoureuse des grandes figures du panthéon médiatique d’aujourd’hui. Après notamment Éric Emmanuel Schmitt, Michel Houellebecq, Frédéric Beigbeder et Amélie Nothomb, retour aujourd’hui sur l’auteur d’American Psycho et de Moins que Zero, Bret Easton Ellis. … Lire la suite
© 2021 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique