La Place d’une autre : l’intransigeance de la grâce

Dans son troisième long-métrage, Aurélia Georges célèbre la vitalité des liens de cœur et l’héroïsme simple de la clémence. En adaptant librement The New Magdalen (1870) de Wilkie Collins, elle resserre l’intrigue diluée de ce roman-feuilleton victorien et nous plonge au cœur de l’enjeu le plus original comme le plus éprouvant de l’œuvre : nous faire adopter l’intolérable point de vue du mensonge.… Lire la suite
© 2022 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique YouTube Zone Critique