La langue de l’inceste

Le dernier roman de Christine Angot raconte une semaine de vacances et d’inceste d’un père et sa fille, avec une précision chirurgicale. L’enjeu de la relation incestueuse est le contrôle de la langue. Le narrateur d’Une semaine de vacances est censé donner l’impression, à la lecture des cinquante premières pages, qu’il raconte les relations sexuelles et amoureuses entre un homme, un intellectuel quinquagénaire de la bourgeoisie giscardienne des années 70’ et une jeune adolescente docile à la puberté accomplie, le tout lors d’une semaine passée dans une maison de vacances.… Lire la suite

Pour nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097