Une fresque mésestimée

En sept longs métrages, réalisés sur une période de quarante ans, Michael Cimino a tenté de livrer sa vision de l’Amérique. Si celle-ci s’est longtemps détournée du miroir tendu, critiques et cinéphiles s’accordent aujourd’hui à dire que le cinéaste a magistralement dépeint cette terre de contradictions avec La Porte du Paradis (1980).… Lire la suite
© 2021 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique