Horvilleur : L’identité ou le fantôme dans la bibliothèque

De qui sommes-nous l’étranger ? Comment se présenter sans s’interdire de douter de sa propre définition lorsque les frontières cristallisent autant de tensions ? Comment “je” peut-il être pluriel ? Dans Il n’y a pas de Ajar : monologue contre l’identité (Grasset, septembre 2022), Delphine Horvilleur utilise Emile Ajar – ou Romain Gary ou encore Romain Kacew, selon son état civil officiel –  comme prétexte d’écriture pour questionner l’identité de celui qui n’a pas cessé de se réinventer pour ne jamais se figer dans un singulier. … Lire la suite
© 2022 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique YouTube Zone Critique