Requiem pour un maudit

Après vous avoir emmené visiter les sanctuaires de Pierre Loti, Marcel Jouhandeau ou Vladimir Maïakovski, notre rubrique « Peut-on encore lire ? » vous emporte cette fois sur les traces de l’écrivain Lucien Rebatet. Principalement connu pour ses inexcusables positions collaborationnistes durant l’Occupation, Rebatet n’en est pas moins l’auteur d’un des plus magistraux romans de l’immédiat après-guerre : Les Deux Étendards, pavé de plus de mille pages écrit dans sa prison de Clairvaux.… Lire la suite

Transparence – Marc Dugain

Un être humain est-il davantage que la somme des données qu’il émet ? L’influence croissante des grandes entreprises du numériques leur permettra-t-elle, à terme, de supplanter le pouvoir des Etats ? Si la science permettait demain d’accéder à l’immortalité, quelle société nouvelle se créerait ?… Lire la suite

Philippe Forest en scène

Philippe Forest, avec son dernier roman, sort du genre « autofiction » auquel il nous avait habitués. Je reste roi de mes chagrins est le plus « formaliste » de ses livres, puisque, « faux roman », il se présente sous la forme d’une (fausse) pièce de théâtre avec « genèse », « prologue », « chœurs », « intermèdes », « épilogue », etc.… Lire la suite

Philip Roth : Sa vie d’homme

Toute la semaine, Zone Critique vous propose de revenir sur la vie et l’oeuvre de l’écrivain américain Philip Roth, décédé il y a un an. Romancier aussi décrié qu’admiré, l’auteur de La tache et de Professeur de désir, né à Newark dans le New Jersey, s’est distingué par la puissance de son oeuvre, son talent d’ironiste, son réalisme rigoureux, son sens du détail, et sa peinture sans concession d’une Amérique pleine de failles et de tabous. … Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097