Philippe Forest en scène

Philippe Forest, avec son dernier roman, sort du genre « autofiction » auquel il nous avait habitués. Je reste roi de mes chagrins est le plus « formaliste » de ses livres, puisque, « faux roman », il se présente sous la forme d’une (fausse) pièce de théâtre avec « genèse », « prologue », « chœurs », « intermèdes », « épilogue », etc.… Lire la suite

Philip Roth : Sa vie d’homme

Toute la semaine, Zone Critique vous propose de revenir sur la vie et l’oeuvre de l’écrivain américain Philip Roth, décédé il y a un an. Romancier aussi décrié qu’admiré, l’auteur de La tache et de Professeur de désir, né à Newark dans le New Jersey, s’est distingué par la puissance de son oeuvre, son talent d’ironiste, son réalisme rigoureux, son sens du détail, et sa peinture sans concession d’une Amérique pleine de failles et de tabous. … Lire la suite

Paul Greveillac : La plume et le pinceau

« Quel est ce langage qui nous fouette nous sursautons dans la lumière » dit Tristan Tzara dans le premier poème de L’Homme approximatif. Quel sera donc ce langage, si ce n’est la peinture, qui se recrée au rythme des métaphores et bousculades stylistiques de Maître et Esclaves.… Lire la suite

Un monde à portée de main

L’auteur du tant salué Réparer les vivants nous offre un nouveau roman en forme de « château baroque, rutilant et bordélique ». Un livre de notre temps, qui s’inscrit pourtant dans le temps long de matériaux immémoriaux, ceux que Paula Karst, le personnage principal, doit imiter pour peindre ses trompe-l’œil.  … Lire la suite
© 2021 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique