Triste joie à Orsay

En ce moment, au musée d’Orsay, vous pouvez acheter un ticket pour admirer des femmes qui vendent leurs charmes…Ça n’a pas manqué, l’institution- qui avait réservé une exposition à Sade la rentrée dernière- s’est tout de suite fait taxée de racoleuse.… Lire la suite

Sad Eyed Ladies of Babylon

Après Larrons, François Esperet publie Gagneuses, second panneau enténébré d’un retable lyrico-épique qu’il consacre à l’univers des putains et des vauriens, « idoles indifférentes au cri des paumes » et « princes dérisoires de la nuit ». Il y a des jours comme ça… un froid dimanche de février pour être précis.… Lire la suite

Pour nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097