Rifkin’s Festival : la der des ders ?

Le cadre charmant du golfe de Gascogne et les mignardises amoureuses d’un couple las ne suffisent pas à faire du cinquantième long-métrage de Woody Allen un film plaisant. Rifkin’s Festival pèche par affectation et ne produit qu’un agacement croissant.  Woody Allen n’est jamais si peu convaincant que lorsqu’il projette ses fantasmes d’une Europe raffinée et badine : Vicky Cristina Barcelona, Midnight in Paris, To Rome With Love….… Lire la suite
© 2022 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique YouTube Zone Critique