puce cinemaFilms

La Syrie en clair obscur

le-jour-ou-j-ai-perdu-mon-ombre
Loin du remake oriental de Peter Pan auquel son titre pourrait faire penser, Le Jour où j’ai perdu mon ombre met en lumière le quotidien des survivants d’une guerre qui n’en finit pas de détruire les villes et les âmes. N’ayant plus le recul nécessaire pour exercer son métier de documentariste, Soudade Kaadan s’éloigne de la réalité pour mieux la montrer, en réalisant son premier long métrage de fiction.… Lire la suite
puce cinemaFilms

Cannes 71 : la tendresse et la tolérance

affiche_Cannes2018_cover
Après onze jours d’émotions cinématographiques, le rideau du 71e Festival de Cannes s’est baissé sur la projection du Don Quichotte de Terry Gilliam. Pendant que le film était lancé dans la salle du Grand Théâtre Lumière, Sting et Shaggy entonnaient Message in a Bottle en haut des marches.… Lire la suite
puce cinemaFilms

Le touchant portrait de famille de Kore-eda

une affaire de famille cover
Avec Une Affaire de famille, Kore-eda Hirokazu donne à son thème de prédilection l’une de ses plus belles déclinaisons. On se souvient de l’émotion provoquée par son portrait croisé de deux enfants échangés à la naissance dans Tel père, tel fils, Prix du Jury 2013.… Lire la suite
puce cinemaFilms

Retour en force de Lars von Trier

the house that jack built cover
Entre Lars von Trier et le Festival de Cannes, c’est « je t’aime moi non plus ». Il y a sept ans, sa sortie abjecte sur Adolf Hitler conduisait le provocateur attitré de La Croisette à devenir persona non grata. L’attente a été longue pour le principal intéressé, qui a monté les marches en faisant le chiffre sept avec ses mains, ainsi que pour son public qui lui réservait une standing ovation pré-film.… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097