La maison des supplices - Zone Critique
La maison des supplices
Voir

Singapore Sling ce n’est pas seulement un cocktail à base de gin et de cherry. C’est aussi un film baroque et particulièrement malsain. Le plus connu de son auteur, le Grec Nikos Nikolaidis, malgré une carrière débutant dans les années 1960 et un goût pour le surréalisme et les écrits du marquis de Sade déjà présent dans l’expérimental The Wretches Are Still Singing (1979).

Cet article est réservé aux abonnés

S'abonner
Déjà abonné ?
Se connecter
Un article par Sylvain Métafiot, le 8 juillet 2024
Partager

Je n’ai vu aucun film de Straub et Huillet mais je suis imbattable à Mario Kart.
Cinéastes de cœur : Stanley Kubrick, Eric Rohmer, Wong Kar-wai, Sergio Leone…

Commentaires

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette oeuvre ? Lancez ou participez à la discussion, partagez vos réactions avec la communauté, et faite de cet espace un lieu de partage et de débat constructif !