La sobre souvenance d’Andreï Makine

Dans son dernier roman, L’ami arménien, paru aux Éditions Grasset, Andreï Makine réveille le souvenir d’une amitié aussi fugace qu’essentielle. Maniant une langue précise, un brin désuète, presque hussarde, ce court récit retrace cinq semaines d’une adolescence dont le temps se serait mystérieusement dilaté.… Lire la suite

Pour nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097