Le Jour où j’ai perdu mon ombre : la Syrie en clair obscur

Loin du remake oriental de Peter Pan auquel son titre pourrait faire penser, Le Jour où j’ai perdu mon ombre met en lumière le quotidien des survivants d’une guerre qui n’en finit pas de détruire les villes et les âmes. N’ayant plus le recul nécessaire pour exercer son métier de documentariste, Soudade Kaadan s’éloigne de la réalité pour mieux la montrer, en réalisant son premier long métrage de fiction.… Lire la suite

Machiniste, illusionniste, perfectionniste

Dans la Chapelle des Pénitents blancs d’Avignon, Notallwhowanderarelost (tout ceux qui errent ne sont pas perdus), mis en scène par Benjamin Verdonck, sacralise le divertissement à travers une de ses formes les plus infimes : le théâtre d’objet. La Belle Saison, opération dirigée par le ministère de la Culture pour découvrir les richesses de la création pour l’enfance et la jeunesse, en a fait une des propositions phares de son programme.… Lire la suite

Un conte au pays des abeilles

Avec Les Merveilles, grand prix du festival de Cannes 2014, Alice Rohrwacher fait vivre une famille d’apiculteurs germano-italienne dans un conte poétique et doux. Garanti sans piqûres d’abeilles. En Ombrie, dans le pays des Étrusques, antique civilisation disparue, Wolfgang règne d’une main de fer sur l’exploitation familiale.… Lire la suite
© 2022 Zone Critique
Facebook Zone Critique Instagram Zone Critique YouTube Zone Critique