Voir comme Clément Bénech

Retrouvons l’écrivain Clément Bénech, son pouvoir narratif méticuleux et allègre, qui vient de donner le jour à un essai pointu aux éditions Plein Jour : Une essentielle fragilité, le roman à l’ère de l’image. Un ingénieux dispositif pour piéger notre attention et notre réflexion quant à la place de la photographie dans la littérature.… Lire la suite

La nostalgie de l’étreinte

Celui qui n’a pas de prénom revient vers nous en voyage d’étude pour mettre un point final à sa thèse sur le lien en géographie. Nous attendions à la rédaction cet événement avec impatience. Nous nous réjouissons de constater que la voix cristalline du jeune Clément Bénech s’impose à nouveau, sans brusquerie, avec calme, sans fausse note comme un singulier chant du monde littéraire. … Lire la suite

De la lecture considérée comme une promenade en skateboard

Nouvelle carte blanche du romancier Clément Bénech, auteur de L’été slovène, pour Zone Critique. Aujourd’hui, De la lecture considérée comme une promenade en skateboard.  Récemment, je lisais De la destruction [1], l’essai de W. G. Sebald sur la démolition de l’Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, un sujet rarement abordé (et que Sebald rend assez glaçant).… Lire la suite

Le syndrome de Stockholm en littérature

Retrouvez désormais chaque mois sur Zone Critique la «carte blanche» du romancier Clément Bénech. Une chronique consacrée ce mois-ci au syndrome de Stockholm en littérature. En 1973, à Stockholm, des braqueurs à la petite semaine vont se retrouver contraints de prendre des otages pour sauver leur peau.… Lire la suite
Copyright © 2013 Zone Critique. Tous droits réservés. ISSN 2430-3097